Annaëlle GEISMAR 

Pédicure Podologue

     136 Avenue de Flandre ,

                         Paris 75019

 

    01 83 62 10 49

 

Marchons plus loin ensemble...

L'hypersudation

Il est désagréable de vivre avec une hypersudation aussi appelée hyperhidrose qui est une pathologie définie par une sudation excessive. Les patients atteints de cette maladie rencontrent généralement des problèmes d’ordre psychologique qui peut être un sérieux handicap sur le plan socioprofessionnel. Ils ont généralement une transpiration abondante allant jusqu’au ruissellement au niveau axillaire et/ou palmaire. Fort heureusement pour vous, au sein de notre cabinet, un podologue Paris 19 applique des techniques qui permettent de soigner une hypersudation.

 

Les causes de la transpiration excessive sont multiples : le dérèglement du système nerveux, les facteurs génétiques, une gêne sociale, le stress, l’anxiété, etc. Cela peut donc entraîner des malaises, des mains moites, parfois des odeurs incommodantes si le patient n’a pas une bonne hygiène. Sur le plan physiologique, ces personnes sont souvent déshydratés ce qui rend leur peau sensible à certaines affections notamment, les verrues, l’onychomycose, les pieds d’athlète, les boutons de chaleur.

Les trois cas d’hyperhidrose

Il est tout à fait normal de transpirer, cela permet de rafraichir le corps lorsque la température corporelle augmente. Des millions de glandes sudoripares sont réparties sur la peau ; elles produisent environ 1litre de sueur par jour.  Toutefois, en cas d’hypersudation, cette quantité peut se multiplier par trois ou par quatre. On distingue deux formes d’hyperhidroses : généralisée et localisée.

         L’Hyperhidrose généralisée : il s’agit ici d’une transpiration exagérée qui émane de tout le corps. Elle peut se déclencher à tout âge et on rencontre environ 10% de cas. L’on constate chez le patient une transpiration excessive sans raison apparente pendant au moins 6 mois.

         L’Hyperhidrose localisée : ici, seules certaines régions produisent de la sueur. Dans la plupart des cas, il s’agit des aisselles ou au niveau des mains et des pieds. Deux des différents critères sont généralement visibles : absences de transpiration nocturne, de façon bilatérale, antécédents familiaux,  perturbation des activités professionnelle, apparition avant 25 ans.

         Il existe aussi une hypersudation est liée à un problème de santé. Dans ces cas,  on parle de l’hyperhidrose secondaire causée par l’hyperthyroïdie, la ménopause (avec les bouffées de chaleur), le diabète, l’hypoglycémie. Alors, pour attaquer ce problème, il faut bien évidemment traiter la cause.

Différents traitements mis à la disposition des patients

Il est impératif de savoir que l’hypersudation n’est pas considérée comme étant une maladie. Néanmoins, dans notre centre médicalisé, nous proposons des traitements oraux, locaux et ionophorétiques et même des injections de toxines botuliques. Tout dépend du besoin du patient, de la localisation et de l’intensité de l’hyperhidrose, vous pouvez avoir confiance au savoir-faire de notre pédicure podologue Paris 19.

 

Les traitements locaux : ils consistent à limiter l’excrétion de la sueur. La principale molécule utilisée ici est le sel d’aluminium que l’on trouve souvent dans certains produits anti-transpirants. Il est efficace pour l’hyperhidrose  modérée ou localisée.

 

Les traitements oraux : leur principal rôle est de diminuer au maximum l’hyperstimulation cérébrale. On distingue par exemple l’oxybutinine, le ditiazem et le propanolol qui ont déjà fait leurs preuves sur de nombreux patients. Toutefois, il existe des effets indésirables et contre-indications qu’il faut prendre en considération. Certains comme le Deroxat sont des anti-dépresseurs qui ont un effet favorable sur l’hypersudation mais avec une utilité limitée.

L’ionophorèse : cette technique est utilisée dans le cadre de la réduction de l’hypersudation palmaire et plantaire. Il est question de traiter le patient par immersion de l’eau à travers le passage du courant électrique qui va permettre de bloquer les glandes sudoripares.

 

L’usage de la toxine botulique : lorsque les trois premiers traitements n’ont pas d’effets, notre pédicure Paris 19 a recours à l’injection de la toxine botulique. Elle se fait sur la paume des mains, la palme des pieds, à la surface des aisselles, selon la zone à traiter. En effet, cette toxine agit comme un paralysant sur les muscles et bloque la sécrétion de la sueur par les glandes sudoripares. La durée du traitement peut de 4 à 25 mois.

 

La thérapie chirurgicale : lorsque les traitements locaux, oraux, la toxine botulique et la pratique de l’ionophorèse n’ont pas fonctionné, cela veut simplement dire que le cas d’hyperhidrose est sévère. Dans ce cas, il va falloir procéder à une chirurgie pour procéder à une ablation des glandes sudoripares à travers l’élimination du tissu cutané, le curetage sous-cutané et le retrait du tissu cutané.